elections2007

16 février 2007

Sondage gouvernement gauche-droite

Plus de deux Français sur trois (71%) se disent favorables à un gouvernement mêlant responsables politiques de gauche et de droite, selon un sondage BVA pour Orange publié mercredi. Cette idée, défendue par le candidat UDF à la présidentielle François Bayrou, est plébiscitée par 92% des sympathisants de ce parti, mais est soutenue également par 73% des sympathisants du Parti socialiste et 69% de ceux de l'UMP.

Elle suscite davantage d'adhésion dans les catégories moyennes ou aisées qu'au sein des milieux populaires (64% parmi les ouvriers).

66% des Français estiment que M. Bayrou, s'il est élu président de la République, essaiera réellement de former un gouvernement d'union nationale.

Sondage réalisé par téléphone le 12 février auprès d'un échantillon de 959 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas). Notice détaillée consultable à la Commission des sondages.

Posté par sebordeaux à 08:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 février 2007

Meeting D.Voynet à Bordeaux du 02/12/2006

Tous derrière Voynet. Telle est la feuille de route mais rien n'est gagné. Réunis ce week-end en congrès à Bordeaux, les Verts vont-ils parvenir à une synthèse pour propulser leur candidate pour 2007 ? Ou la faire plonger par le spectacle de leurs querelles internes ? L'enjeu est décisif alors que Dominique Voynet peine face à la déferlante Hulot et semble marginalisée par la tornade Royal. «La situation est confuse [...]. J'ai l'impression qu'on est globalement soutenus par la base militante, notamment par les nouveaux Verts qui sont fiers de l'être», espère un voynétiste. Difficile de trouver une majorité stable entre les huit motions en présence dans ce parti de 8 500 adhérents revendiqués. Surtout après les déchirements des primaires. Ainsi, les jeunes pousses regroupées dans la motion de Cécile Duflot et Jean-Vincent Placé (17,5 %), adhérents depuis 2002, font monter les enchères.

Ex-aile gauche des Verts, les voilà au centre du jeu. Ils veulent bien s'allier avec la motion des partisans de Voynet (25 %) et de Noël Mamère (13,5 %). Mais rejettent les disciples d'Yves Cochet (16,5 %), cofondateur des Verts. «Le parti sera rassemblé derrière sa candidate avec un message de radicalité écolo et un accord avec le Parti socialiste exigeant sur un groupe parlementaire, la sortie du nucléaire et la proportionnelle , explique Placé. On est derrière Voynet. Mais on ne veut pas se faire chier avec les pro-Bové et les pro-Hulot. Après les primaires, Cochet s'est mis dans une posture revancharde ultra-environnementaliste, ultrarépublicaine sur l'Europe et ultradroitière en s'ouvrant à Lepage.» Yves Cochet réplique : «Ils me criminalisent et manient l'exclusive. C'est ridicule et déloyal. Ce n'est pas parce que j'ai dit qu'Hulot était le Cousteau du XXIe siècle que je négocie avec lui et que je ne soutiens pas Dominique Voynet.»

Noël Mamère dénonce, de son côté, un «syndicat d'élus et de petits barons locaux» et voit dans l'oukase contre Cochet une course aux postes de direction : «Je crains que le congrès s'achève en bouillie bordelaise, que nos querelles l'emportent et que les Verts soient un boulet pour Dominique.» Une candidate «jamais meilleure que dans l'adversité» , selon ses proches.

Posté par sebordeaux à 15:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Bayrou à Bordeaux

François Bayrou a expérimenté hier à Bordeaux la distance qui sépare le microcosme du terrain. A 13 h, il déjeune dans un restaurant avec la presse. Sûr de lui, il laisse entendre qu'il sera au second tour de l'élection présidentielle, que « les Français veulent la rupture mais préféreront l'original [lui] et non les imitations, Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal ». Il se vante de son audience de la veille au « Grand Journal » de Canal+, « la plus forte de tous les temps ». Le candidat UDF se dit « capable de rassembler les Français et de gouverner avec les républicains des deux camps ». Quand un journaliste lui demande si l'UMP lui a proposé des ministères, Bayrou répond que c'est plutôt à lui d'« en proposer aujourd'hui » : « Je ne veux pas aider la candidature de Ségolène Royal et de Nicolas Sarkozy, je veux les devancer, oui, les battre. » Très à l'aise, il se dit prêt à proposer ce qu'attendent les Français : « des solutions con-crè-tes ».

Trois heures plus tard, les salariés de l'hôpital psychiatrique Charles-Perrens l'attendent pour une réunion. L'un d'entre eux est venu lui offrir ironiquement une rose parce que, sur Canal+, il a « osé dire qu'il était parfois plus à gauche que Ségolène Royal ». D'autres sont prêts à se laisser tenter : « Ce n'est pas je sois convaincu par lui, mais les autres ne me satisfont pas du tout. » A son arrivée, infirmières et médecins prennent la parole. Ils déroulent une liste de problèmes : violences quotidiennes, patients soignés dans les couloirs, 400 lits en moins en quelques années, multiplication des cas de névroses, absence de structures, emplois précaires... L'attente est grande, un syndicaliste note que sur le site de l'UDF, le mot « entreprise » apparaît 280 fois, « hôpital » treize fois, et « psychiatrique » jamais. Une infirmière résume leurs attentes : « Le système de santé n'est plus pensé en fonction des besoins des malades, mais de l'économie. »

Le président de l'UDF répond, mais on lui renvoie les lois que son parti a votées. Une patiente prend la parole, elle demande confusément son programme pour la santé et l'hôpital. Pas de réponse. Le candidat part à son meeting du Palais des Congrès. Déçus, les soignants voulaient, eux aussi, du « concret » : « Il nous écoute mais finalement, il n'a rien à nous proposer », conclut un cadre de l'hôpital. Dans la soirée, Bayrou réussira aisément son oral, mais devant une salle acquise.

Envoyé spécial à Bordeaux, Arnaud Sagnard(20 minutes)

Posté par sebordeaux à 15:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sondage du 12 février 2007

mardi 13 février 2007

Nicolas Sarkozy l’emporterait contre Ségolène Royal au second tour de l’élection présidentielle avec 54% (+2) des voix contre 46% (-2) à sa rivale socialiste, selon un sondage IFOP réalisé lundi, au lendemain du discours prononcé dimanche par Mme Royal.

Selon ce sondage, effectué pour l’hebdomadaire Paris Match, M. Sarkozy obtiendrait 33,5% des suffrages exprimés au premier tour, soit 2,5 points de plus que dans l’enquête précédente des 25 et 26 janvier. Mme Royal obtiendrait 26%, contre 27,5% (-1,5).

François Bayrou est crédité de 14% (+3), tandis que Jean-Marie Le Pen perd trois points, à 10%. José Bové est stable à 3%, réalisant le même score qu’Olivier Besancenot (-0,5). Ils devanceraient Arlette Laguiller, qui obtiendrait 2,5% (-0,5). Viennent ensuite Marie-George Buffet (2%) et Dominique Voynet (2%).

Posté par sebordeaux à 15:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

ITW Serge Simon


ITW Serge Simon
Vidéo envoyée par touspourelle33

Posté par sebordeaux à 14:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le village béarnais de F.Bayrou

mercredi 14 février 2007(journal sud-ouest):

On est obligé de voter pour lui ! Il est de Bordères ! » Jojo parle sans détour. Avec son béret et ses chaussures « agricoles », Jojo est un bon « client » pour les journalistes qui commencent à défiler à Bordères, village natal et de résidence de François Bayrou. La poussée du Béarnais dans les sondages apporte son lot de conséquences et notamment celles, pour le moment limitées, du débarquement médiatique. « Dimanche, j’étais avec mes vaches », poursuit Jojo, « quand des gens de M6 m’ont interpellé pour me faire parler de François. Il faut dire que je le connais bien ! Je me suis occupé de ses chevaux. »

« Je l’ai vu naître ! » Tout près, derrière la maison blanche de la famille Bayrou, ses voisins, Catherine et Jean Capdevielle-Saban, se prêtent volontiers au jeu des questions-réponses. Ils ont déjà été interviewés par « La Voix du Nord » et « VSD ». Sans jamais aller trop loin et avec une gentillesse illimitée, ils égrènent les anecdotes. « Si je le connais ? Je l’ai vu naître ! Je me souviens très bien de lui sur son vélo bleu ! » raconte Jean. Sa femme, Catherine est capable d’énumérer les prénoms de tous les enfants (six), et de tous les petits-enfants Bayrou (onze). Une famille « admirable, très cultivée », selon Catherine. Son mari renchérit : « Ils ont la culture dans les gènes. Ses parents déjà étaient plongés dans les livres. Ils privilégiaient la culture, pas l’agriculture ! François, petit, était pareil. Je me souviens d’une fois où il menait les vaches avec son vélo, et son bouquin. Il a tapé le nez dans le derrière de la vache. Il est tombé. La seule chose qu’il ait dite, c’est : ’’Mon livre’’ !

Un autre jour, il attendait le car pour aller au collège (à Nay) ou au lycée. Il écrivait à la craie sur la route, si bien qu’il a loupé le car. Sa mère, une sainte cette Emma, a été obligée de l’amener. » Jean poursuit : « C’était un garçon assez calme, très studieux, comme sa s ?ur qui est aujourd’hui ophtalmo. Je le revois, allongé par terre, lisant le journal, il devait avoir 8 ans ! » Jean et Catherine sont des fidèles parmi les fidèles. « Depuis 1978, sa première candidature, on suit son parcours. » Jean a les larmes aux yeux quand il raconte le dernier meeting de son illustre voisin, à Bordeaux la semaine dernière. Quand, en 1993, François Bayrou devient ministre de l’éducation nationale, le village organise une fête en son honneur. L’album est toujours là. On y voit Bayrou, dix ans plus tôt avec sa femme Babeth et le petit dernier.

« Un non-événement ». Tout le village n’est pas « gaga » du candidat à la présidentielle. Devant l’école, à l’heure de la rentrée de 14 heures, pour cette mère de famille « c’est un non-événement. Bayrou, oui, et après ? Ce n’est pas la première fois qu’il se présente ! » Le directeur de l’école n’est pas plus bavard. « On ne parle pas de ça avec les parents. On a tellement d’autres sujets à aborder. » Le week-end prochain, « François » sera de retour avec son portable, son tracteur et ses chevaux. Presque comme avant.

Posté par sebordeaux à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Clip VILLIERS 2007


Clip VILLIERS 2007
Vidéo envoyée par Philippe_de_Villiers

Posté par sebordeaux à 13:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'avis de Mouloud


L'avis de Mouloud
Vidéo envoyée par Philippe_de_Villiers

Posté par sebordeaux à 13:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Ramadan VS De Villiers


Ramadan VS De Villiers
Vidéo envoyée par majestic69

Posté par sebordeaux à 13:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]